Comment j’ai écrit mon premier livre

J’ai écrit et autoédité mon livre en 14 mois en faisant l’école à la maison et avec 2 jours de travail par semaine.

Début de l’Aventure :

L’aventure a commencé il y a 14 mois, en Juillet 2018.

On me demandait régulièrement comment s’était passé mes accouchements. Mon dernier enfant avait 14 mois et j’étais en congé parental à mi-temps.

J’avais beaucoup d’amies ou cousine qui étaient enceintes ou venaient de donner naissance à leur premier enfant. En voyant que mon récit pouvait les aider, je me suis dit « Et si j’écrivais mon accouchement ». Cela pourrait sans doute inspirer et motiver d’autres personnes, d’autres mamans.

Au début, je pensais raconter uniquement mon second accouchement qui a été hippique et merveilleux à la fois.

Puis, je me suis dit « Tu as eu cet accouchement car tu as vécu ton premier accouchement ». L’un va avec l’autre.

Ok alors je me suis lancée.

J’ai commencé à écrire sur un cahier tout ce qui me venait par la tête. Je racontais des passages ou écrivais des réflexions ou anecdotes qui avaient eu lieu durant ma grossesse.

Engagement public :

Je me suis engagée publiquement à finir mon livre en Décembre 2018. Je l’ai annoncé à mes amis et ma famille ainsi que par vidéo à un groupe avec lequel on avançait ensemble sur le développement personnel. Je pensais avoir bien avancé sur mon livre et que cela serait rapide. Or, c’était ma première expérience d’écriture, je ne connaissais pas encore tous les attraits et envers du décor de l’écriture. De plus, j’avais deux enfants à la maison auxquels je faisais l’instruction en famille, le plus grand et l’autre qui était encore jeune et pas autonome. Je bossais deux jours par semaine.

Cet engagement m’a fait prendre conscience de l’importance de l’écriture de ce livre et rendit mon objectif connu de tous.

Je n’ai pas tenu la date fixée à la base mais j’ai atteint mon objectif final.

Tournants décisifs dans l’écriture :

Puis, j’ai eu 4 opportunités qui m’ont propulsé à fond dans ce projet !

  • Suite à mon engagement public, un ami m’a proposé de me prêter son ordinateur pour pouvoir écrire mon livre. A partir de ce moment, j’ai écrit directement sur ordinateur en faisant des pages Word, différentes selon le thème abordé.

Cela m’a beaucoup aidé et m’a boosté car on me faisait confiance. Il fallait que j’aille au bout de ce projet.

  • Ma belle-mère m’a proposé de m’aider à retaper toutes mes notes que j’avais mises sur papier. J’ai accepté. Cette aide m’a été d’une part très précieuse et m’a d’autre part, boostée pour écrire la suite. A partir de cet instant, je me suis rendue compte que je devais faire un plan pour pouvoir avancer de manière plus méthodique.
  • En parallèle, je me suis offerte une formation pour écrire un livre. C’est une maman qui a écrit 2 livres en un an avec ses deux filles en bas-âge à la maison. Cela m’a parlé. J’ai pu reprendre des pistes d’écriture et d’organisation que j’ai adapté à mon quotidien et à mon énergie du moment.
  • Suivant une formation sur le développement personnel, je me suis regroupée avec d’autres femmes qui avait le même projet d’écriture, chacune à un stade différent. Nous avons créé « une team écriture ». Ce groupe m’a bien aidé. Nous nous motivions chacune, en nous donnant des challenges et en suivant les avancées de chacune. Voir les dépassements et les victoires m’a boosté et motivée à poursuivre mon chemin.

Être en groupe, aide à dépasser les moments de doute, de difficultés et à se surpasser.

Mise en place de rituels :

La mise en place de rituels chaque jour a été une force .

J’ai commencé à écrire pendant les vacances d’été. Au début, j’écrivais quand je me sentais l’inspiration et que j’étais seule. C’est-à-dire le soir tard ou la nuit , vers 3 ou 4h du matin. Or à ce rythme je n’étais pas disponible pour mes enfants la journée et à la reprise du travail je ne tenais pas le rythme. J’étais trop fatiguée. Or, il fallait trouver une organisation sur le long terme ou du moins le temps d’écrire mon livre.

J’ai donc appris à respecter mon rythme interne, à trouver mon organisation selon mes émotions du moment et mon énergie de l’instant.

La mise en place de rituels a été important et déterminant dans la rédaction de mon livre.

Il y eu plusieurs phases mais toujours avec le même but : écrire mon livre, un peu chaque jour.

De Septembre à Décembre :

Je me levais à 5h30, 5 jours par semaine. Ces jours-là, je me levais, buvais un verre d’eau, faisais du yoga, des exercices d’énergie, de la respiration et prenais ma douche en la terminant par des essais d’eau froide. Puis, je me mettais à écrire entre 1h30 à 2H. Quand les enfants se réveillaient j’étais prête et j’avais fait ce que j’avais à faire pour mon livre.

Les jours où je travaillais, je n’écrivais pas mais j’écoutais ma formation de développement personnel. Cela me faisait réfléchir, prendre de la distance, de nouvelles idées pour mon livre émergeaient.

J’avançais par petits pas chaque jour.

De Décembre à Avril :

Des éléments dans ma vie personnelle m’ont fait ralentir mon rythme.

Je l’ai donc adapté.

Je me levais vers 6h30, je buvais un verre d’eau et je me mettais à écrire juste après mon yoga. L’objectif durant cette période était d’écrire un peu chaque jour. 2H était trop long pour moi à cette période : j’étais fatiguée et en baisse d’énergie. Je me disais « allez tu écris au moins 30 minutes » 4 matin par semaine (lundi, mardi, mercredi et dimanche). Jeudi et vendredi je travaillais. Le samedi j’avais besoin de me reposer jusqu’à 8h, heure de lever des enfants. Je me mettais devant l’ordinateur et j’écrivais même si l’inspiration ne venait pas sur l’instant. Des fois, les 30 minutes se sont transformés en 1h. J’avais atteint mon objectif d’écrire petit à petit.

De Mai à Juin :

Un renouveau est apparu dans ma manière d’aborder l’écriture.

Après mes rituels d’eau, de yoga, d’exercice d’énergie, je m’adaptai à mon envie du moment : soit j’écrivais tout de suite, soit je prenais ma douche qui se terminai systématiquement par une douche froide.

J’écrivais en général au moins 1h voire jusqu’à 2h, même lorsque les enfants étaient réveillés. Ils ont appris à me laisser du temps pour moi pour que je sois disponible pour eux après.

Juin fut le mois où j’ai vu la finalité de mon travail d’écriture : j’avais terminé mon premier jet !

Ajustement face aux impondérables de la vie :

Mon plus jeune a été hospitalisé 4 jours entre Noël et Jour de l’an et j’ai perdu ma grand-mère durant l’écriture de mon livre.

J’ai traversé ces épreuves grâce à la gratitude

Ces deux évènements m’ont fait prendre du recul avec l’écriture, mon état d’esprit était plus préoccupé par mon entourage que par mon écriture. Or, garder ces 30 minutes par jour me permettait également de me retrouver.

Grâce à ces deux évènements, j’ai ajusté mon rythme d’écriture à ma vie, à mon énergie.

Rester focaliser sur son objectif

Tout en réajustant mes rituels, j’avançais en écrivant au moins 5 jours par semaine.

Un des secrets pour avancer vers son objectif est de rester focaliser dessus en faisant des petites actions chaque jour dans ce sens.

Peu importe mon énergie et les obstacles, j’écrivais un peu,5 jours par semaine.

Se choisir !

En Juin, pour pouvoir avancer sur mon livre comme je le souhaitais, j’ai choisi de partir seule à la campagne durant 3 jours chez des amis. J’avais confié mes enfants à des personnes de confiance mon mari ou la famille, durant son travail.

J’étais sereine et je pouvais avancer à mon rythme. Je me suis choisie.

Durant ce we, j’ai réajusté mon objectif.

Au départ, je voulais écrire un livre de 6 chapitres, regroupant la préparation, la naissance et le après de chaque naissance.

Durant ce we, mon objectif du samedi était de finaliser mon chapitre 3. Ce que je fis ! J’en avais des papillons dans le ventre !

Le lendemain, avant de poursuivre l’écriture du chapitre 4, j’ai écrit mon sommaire. Et là waouh !! Je me suis dit que c’était génial : un sommaire bien complet avec 150 pages Word !

Je l’ai montrée à mon amie qui me dit que cela faisait presque un livre et que je pourrai en faire mon tome 1. Et là, mes papillons sont revenus dans mon ventre ! J’étais en joie et ne pensais plus qu’à cela !

A partir de ce moment, j’ai décidé de faire plusieurs livres : je venais de finaliser le premier!

Après l’écriture, la relecture !

Le mois de Juin marqua le moment où j’ai annoncé à tout le monde la fin de mon (premier) livre. J’ai fait une pause dans l’écriture. Il me restait encore à finaliser mon glosssaire.

Après un mois de pause, je suis revenu sur mon texte pour le corriger. Ce fut un travail laborieux mais nécessaire. J’ai relu mon livre mot par mot, page par page pour traquer les fautes. Puis, j’y suis revenue pour enlever les répétitions, enlever certains paragraphes en réécrire de nouveaux.

C’est juste après cette première relecture que tout s’est enchainé et accéléré!

Opportunités qui ont boosté la publication de mon livre :

2 opportunités se sont présentées à moi, quasi simultanément.

  • Une amie m’a parlé d’un salon près de chez moi dont le thème était « Les découvertes éducatives ». Il se déroulait en Octobre. Nous étions fin Juillet. La couverture restait à faire, les relectures à poursuivre, le glossaire et la préface à finaliser.

Il restait encore du boulot. Pour autant, cela m’a remotivé à poursuivre l’écriture de mon glossaire et à chercher des idées pour ma couverture de livre.

  • L’amie, dans l’édition, à qui j’avais montré mon projet en début d’année, me recontacta. Je lui expliquai mon projet réajusté. Elle me proposa de m’aider dans mon autoédition grâce à ‘Instant Partage, une société qui aide les auto-éditeurs dans leur projet d’édition, à différentes étapes. J’ai choisi d’être épaulé à toutes les étapes : la relecture (simple de syntaxe et orthographique ainsi que celle concernant le contenu), le maquettage, les contacts avec l’imprimeur, la promotion et la diffusion. A la suite de la signature du contrat avec Instant Partage, l’aventure s’accéléra et en un mois, nous avions finalisé mon livre.

Accélération du projet :

Ces 2 opportunités m’ont boosté et donné une date précise de finalité du projet : le 19 octobre.

Je me suis inscrite au salon, c’était la dernière limite, à un jour près.

Nous avons fixé des dates pour rendre le projet.

Voici les étapes que nous avons réalisée de concert en 1 mois :

  • Créer la page de couverture et la quatrième de couv,
  • Ecrire la finalité du glossaire et du texte pour moi,
  • Faire les corrections à distance, en retour des observations de chacune (Merci internet)
  • Réaliser la maquette à partir de mon texte et nos corrections, pour Instant Partage et les corriger pour moi,
  • Valider la maquette et l’envoyer à l’imprimeur,
  • Gérer les impondérables pour la couverture et l’impression.

Et hop c’est parti pour l’imprimeur !

Une fois la maquette validée et envoyé à l’imprimeur, ce dernier nous a envoyé un BAT (Bon à Tirer ), un exemplaire test pour valider la commande.

Nous l’avons validé fin septembre pour lancer l’impression et recevoir les 200 exemplaires le 17 octobre au plus tard.

Et voilà!  Il va voler de ses propres ailes maintenant sur son chemin!

Célébrer ses victoires, ses petits pas !

J’ai fêté avec mon amie, au restaurant entre filles quand j’ai fini mon chapitre 3.

Puis, j’ai célébré avec mes amis, à l’apéro, la décision que je venais de finir mon premier livre !

J’ai fêté cela aussi après mes retrouvailles avec mes enfants et mon mari, autour d’un apéro et d’un bon repas fait maison par mon chéri.

J’ai fêté mon contrat avec Instant partage., avec ma famille.

J’ai pris l’apéro pour arroser le départ à l’imprimeur de mon livre

J’ai fêté le fait d’avoir mon BAT.

Je vais célébrer l’arrivée des palettes chez moi !

Ma première dédicace sera une victoire en soi et je serai entouré des gens que j’aime et qui m’ont épaulé.

« Mon troisième bébé, je t’ai pensé, réalisé, peaufiné et chéri. Tu es une partie de moi, de mon histoire. Tu es publié, à toi maintenant d’aller apporter ton message à d’autres mamans. Je t’aime mon premier livre « Sur le chemin d’une maman ».»

Stéphanie Collot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s